Les jeunes et le crédit
AJEFS
/ Catégories: 2020, Chronique juridique

Les jeunes et le crédit

L’âge requis pour être titulaire d’une carte de crédit est de 18 ans. Toutefois, certaines institutions financières permettent à des jeunes d’obtenir une carte de crédit à 16 ans si un parent ou tuteur est cosignataire. L’autre option est l’obtention d’une carte de crédit à titre de détenteur additionnel liée au compte d’un parent ou tuteur, qui sera responsable d’assurer les paiements.

Certaines banques offrent des cartes de crédit prépayées, ce qui permet d’assurer que le détenteur ne dépensera pas plus que le montant alloué. L’âge d’obtention d’une carte varie selon l’institution et des frais sont applicables. Également, certaines banques offrent pour les jeunes de 14 ans et plus, des cartes de débit munies soit (p. ex. Visa ou MasterCard), pour faire des achats en ligne et payer directement dans leur compte bancaire.

Il n’est pas impossible pour un jeune de moins de 18 ans d’obtenir un prêt d’une institution financière. Ces institutions peuvent accepter d’accorder des prêts aux jeunes si un adulte cosigne et accepte de prendre en charge le remboursement si le jeune en est incapable. Les conditions du prêt sont basées sur le revenu et la solvabilité du cosignataire et non du jeune.

Puis-je acheter un forfait d’un téléphone cellulaire?

Tu auras certainement besoin d’un cosignataire adulte. Le cosignataire s’engage à payer ta facture dans le cas où tu ne serais pas capable de le faire. Assurez-vous de bien comprendre les conditions du contrat avant de signer.

Dossier de crédit et de la cote de crédit

Il est important d’avoir un bon dossier de crédit. Si tu oublies de payer ta facture, ou la paye en retard, cela paraît dans ton dossier de crédit. Tes antécédents en matière de crédit servent à calculer ta cote de crédit. Ce pointage est utilisé par les prêteurs pour établir le risque à prêter de l’argent à une personne. Les employeurs et les locateurs s’en servent aussi. Si ta cote de crédit est faible, tu pourrais avoir de la difficulté à obtenir un prêt, une carte de crédit, un emploi ou louer un logement.

Vous trouverez d’autres renseignements utiles dans le guide révisé :
Les droits de l'enfant, des parents et de la famille disponible sur le site saskinfojustice.ca
ou contactez-nous : 1 855-924-8543  centre@saskinfojustice.ca

Article précédent Suspension du casier judiciaire à la suite d’une condamnation pour simple possession de cannabis
Prochain article Le divorce
Imprimer
11955 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Le Québec refuse d'appuyer les francophones minoritaires Le Québec refuse d'appuyer les francophones minoritaires

Le Québec refuse d'appuyer les francophones minoritaires

La Commission scolaire francophone du Yukon devant la Cour suprême

J’ai appris avec stupéfaction la position du gouvernement du Québec devant la Cour suprême en ce qui concerne la gestion des écoles par les minorités francophones du reste du pays. En effet, par l’entremise de sa ministre de la justice, Stéphanie Vallée, Québec a signifié son refus d’appuyer des communautés francophones hors Québec. 

Turbulences dans les conseils scolaires francophones Turbulences dans les conseils scolaires francophones

Turbulences dans les conseils scolaires francophones

La CSFTNO se tourne vers la Cour suprême

La Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSFTNO) et l'Association des parents ayant droit de Yellowknife (APADY) viennent de subir un cuisant revers devant la Cour d’appel des TNO.

RSS
Première5678910111214

Nouvelles de l'AJEFS

À venir


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook