Permis de conduire : Nouveaux résidents de la Saskatchewan

Ce qu'il faut savoir pour prendre le volant

Vous avez un permis de conduire valide en provenance soit d’une autre province ou territoire canadien, de Belgique, France, Suisse, Australie, Autriche, Allemagne, Ile de Man, Japon, Jersey, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Irlande, Corée du sud, Taiwan, Royaume-Uni ou des États-Unis.

Vous pouvez demander un permis de la Saskatchewan en :

  • rendant le permis précèdent;
  • payant les frais;
  • fournissant des preuves d’identité, de résidence en Saskatchewan et document d’immigration (si applicable);
  • fournissant une preuve d’au moins 2 ans d’expérience de conduite (un dossier ou historique de conduite, daté dans les 30 jours précédant l’arrivée au Canada et démontrant la validité du permis) *Sinon  vous serez considérés comme nouveau conducteur;
  • fournissant un historique des demandes de réclamations des sinistres d’automobiles de votre assureur précèdent, vous bénéficierez ainsi d’une réduction dans le cadre du Programme de reconnaissance de conduite sans risques (Safe Driver Recognition Program). 

Si vous n’avez pas un permis de conduire d’un des pays mentionnés ci-dessus, vous pourrez conduire avec votre permis de conduire valide du pays d’origine au cours des 90 premiers jours. Toutefois, si votre permis n’est pas en français ou en anglais, vous devrez avoir une traduction officielle du permis délivré à l’étranger, complétée par Open Door Society ou par un traducteur certifié.

Après les 90 jours, vous devrez obtenir un permis de la Saskatchewan :

  • passer les tests écrits;
  • pratiquer la conduite pendant 9 mois en tant qu’apprenti (sauf si vous prouvez que vous détenez l'équivalent d'un permis de conduire classe 5);
  • compléter la formation de conduite (6 h de théorie et 6 h de pratique);
  • et passer le test de conduite. 

 

Nous vous souhaitons une bonne « Semaine nationale de l’immigration francophone 2017! »

Pour de plus amples renseignements visitez saskinfojustice.ca ou contactez-nous 1 855 924-8543

 

 

Article précédent Modifications de la Loi sur la citoyenneté
Prochain article Connaître vos droits
 linguistiques!
Imprimer
18140 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Le Québec refuse d'appuyer les francophones minoritaires Le Québec refuse d'appuyer les francophones minoritaires

Le Québec refuse d'appuyer les francophones minoritaires

La Commission scolaire francophone du Yukon devant la Cour suprême

J’ai appris avec stupéfaction la position du gouvernement du Québec devant la Cour suprême en ce qui concerne la gestion des écoles par les minorités francophones du reste du pays. En effet, par l’entremise de sa ministre de la justice, Stéphanie Vallée, Québec a signifié son refus d’appuyer des communautés francophones hors Québec. 

Turbulences dans les conseils scolaires francophones Turbulences dans les conseils scolaires francophones

Turbulences dans les conseils scolaires francophones

La CSFTNO se tourne vers la Cour suprême

La Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSFTNO) et l'Association des parents ayant droit de Yellowknife (APADY) viennent de subir un cuisant revers devant la Cour d’appel des TNO.

RSS
Première5678910111214

Nouvelles de l'AJEFS

À venir


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook